La compagnie Aku daku en résidence

Publié par PreprodMJC-2018 le

La compagnie Aku Daku en résidence

La compagnie Aku Daku est venue en résidence dans notre salle Cocteau pour travailler sur une nouvelle création chorégraphique.

Qui est Aku Daku ?

La compagnie Aku Daku fait partie de l’asssociation ALB qui oeuvre pour le développement de l’art et de la culture Hip Hop.

Leur résidence à l’Espace Cocteau

Durant leur résidence à l’Espace Cocteau, la compagnie a travaillé sur “Manang“, une création qui rassemble 3 artistes : Akli Boutahra (Interprète), Marion Celsa (Interprète) et Tristan Starowicz (Chorégraphe).

Le premier objectif de cette résidence était de trouver la synergie des forces de chaque acteur du projet, mettre en corrélation la matière chorégraphique, les propositions musicales et les dessins.

Le premier jour de résidence, les différents acteurs ont discuté et échangé autour du propos, chacun apportant son histoire, son point de vue, et sa technique pour le projet. Les différents acteurs se connectent dans leur technique, une osmose se créée : la musique rythme la danse, la danse influence le dessin. Chacun dans une liberté d’improvisation personnelle grâce à son outil d’expression propre.

Manang, la nouvelle création de la compagnie

La création MANANG a débuté après le voyage des deux interprètes dans les montagnes de l’Himalaya. Un témoignage rapporté sur la difficulté de l’ascension et l’échange culturel avec le peuple nomade.

Le thème du spectacle soulève les différentes façons de vivre entre civilisation et nature.

Cette pièce est le récit d’un périple de plusieurs étapes à l’accoste du toit du monde. Les voyageurs débutent la première phase aux aurores sous un soleil ardent, en vue de l’objectif. Le froid s’élève, l’ascension commence. A l’assaut du but l’étape Manang nous coupe le souffle. Manang un village du Népal qui se trouve dans les montagnes de l’Himalaya, c’est l’étape avant l’ascension finale de l’Annapurna, l’endroit où l’on s’acclimate à la force des montagnes. Une danse hybride influencée par les échanges culturels vécu en Inde et au Népal (kathak). Les dessins inspirés des photos du périple des interprètes et des mythes népalais. Dans une atmosphère poétique, une projection nous immerge dans une création visuelle. Au rythme des Ghunghuru, les danseurs accompagnés par la musique asiatique, nous invite au voyage et à la découverte.

Suivez la compagnie sur insta :

Catégories : BlogEspace Cocteau