ZOOM sur Solidanse 2019

Solidanse, c’est le concours de danse solidaire organisé par l’espace jeunesse de la MJC. Il revient cette année pour sa deuxième édition avec 7 groupes de danseurs âgés de 11 à 18 ans et 7 associations caritatives.

Solidanse, plus qu’un concours de danse

Solidanse est plus qu’un simple concours de danse puisqu’il a une réelle vocation de solidarité. En participant à l’événement, les groupes de danseurs s’engagent à choisir une association qu’ils tenteront de faire gagner le jour J, en dansant et en parlant de sa cause. A partir de ces critères, le jury déterminera trois vainqueurs. La totalité de la recette des entrées sera redistribuée aux 3 associations gagnantes.

Plusieurs mois de préparation 

Participer à Solidanse demande un réel investissement de la part des danseurs qui se sont impliqués depuis plusieurs mois dans différents domaines. La danse, bien entendu, puisque que les participants ont dû créer une chorégraphie et s’entraîner dur afin de maximiser leurs chances de gagner. Pour cela, ils ont été accompagnés par des chorégraphes professionnels tels qu’Omar Kechiouche de la cie Les Rameaux, Lionel Kapamba de KNL ou encore Kadia Faraux. En parallèle, des rencontres avec leur association ont été organisées pour créer du lien. Enfin, les jeunes ont mobilisé leurs proches ainsi que leur collège ou lycée pour vendre le plus de places possibles et ainsi, récolter un maximum d’argent pour les associations gagnantes.

Qui sont les groupes et les associations ?

Le thème de cet année est le handicap. Les associations représentées par les groupes de danseurs sont : 

  • La maison Perce-neige de Saint Paul-en-Jarez, défendue par les élèves du collège Gérard Philippe. Elle accueille et accompagne de façon adaptée des personnes atteintes de trisomie 21. Elle apporte son soutien aux familles et favorise la recherche scientifique et médicale.
  • La Contre-allée de Roanne, défendue par les élèves du lycée horticole de Dardilly, est une structure d’accueil, d’apprentissage, qui prend en charge des enfants autistes et les accompagne.
  • Docteur Clown qui apporte du rire et de la magie dans les hôpitaux de Rhône-Alpes. L’association est défendue par les jeunes du secteur jeunesse de la MJC Jean Cocteau. Pour chaque enfant hospitalisé, la visite du binôme de clowns dans sa chambre est un jour particulier. 
  • Le collectif 69 : « les bouchons de l’espoir », défendu par les élèves du lycée Condorcet, collecte des bouchons en plastique et faux liège et les revend à une entreprise de recyclage rhodanienne. L’argent récolté permet l’achat de fauteuils roulants ou de matériel médical…
  • L’école du cirque San Priote est défendue par les élèves du collège Colette. L’école souhaite mettre en place des ateliers de “cirque adapté” et former des animateurs.
  • Handicap éducation de Bron, association défendue par les jeunes de la Maison de Quartier Claude Farrère, a pour objectif d’intégrer des enfants en situation de handicap dans une structure adaptée grâce à un système pédagogique basé notamment sur la méthode Montessori.
  • Écoliers du monde, association défendue par les jeunes inscrits en activité hebdomadaire danse à la MJC Jean Cocteau, a pour but de permettre à des enfants défavorisés du Népal d’être scolarisés, en commercialisant leur artisanat.

Rendez-vous le 30 avril prochain !

Vous en savez désormais plus sur Solidanse. Nous espérons que vous viendrez soutenir les danseurs et les associations mardi 30 avril à 19h30 à l’espace Mosaïque de Saint-Priest. Les entrées sont en vente à la MJC ou sur place, le jour de l’événement. En savoir plus.

Partager sur Facebook :
Catégories : BlogEspace jeunesse